Internet Info Requin

Déploiement opérationnel du Programme Réunionnais de Pêche de Prévention

publié le 18 décembre 2019 (modifié le 10 février 2020)

Pratiquée en Australie depuis les années 30 et en Afrique du Sud depuis les années 50, la pêche de prévention est actuellement le moyen opérationnel de réduction du risque requin le plus répandu à travers le monde. Il est mis en place dans des régions où des espèces de requins responsables des attaques sur l’homme (dont le requin bouledogue) sont présentes et où les activités nautiques sont extrêmement développées. Les 3 principaux programmes de « shark control » (Durban en Afrique du Sud, Queensland et New South Wales en Australie) ont eu pour effet de réduire le taux d’attaques sur les plages protégées de 90%*.

Depuis mars 2018, le Programme Réunionnais de Pêche de Prévention 2018-2021 est porté par le Centre Sécurité Requin. Il fait suite aux programmes de pêche de prévention Caprequins 1 et 2, mis en œuvre en 2014, puis de 2015 à 2017 par le Comité Régional des Pêches et des Elevages Marins de La Réunion.

Première barrière opérationnelle de sécurisation, le programme réunionnais de pêche de prévention 2018-2021 est essentiel dans la stratégie de réduction du risque requin.

LES OBJECTIFS DU PROGRAMME SONT :

D’intercepter les requins bouledogue et tigre qui fréquentent les eaux côtières et qui se rapprochent des zones d’activités humaines afin de réduire le risque d’interactions avec les usagers.
De diminuer le nombre de requins bouledogue (principaux responsables des attaques mortelles) trop proches des zones d’activités humaines, notamment les individus reproducteurs et les juvéniles, susceptibles de coloniser ces zones littorales.
• De contribuer à préserver l’ensemble de l’écosystème avec un impact minimal sur les autres espèces de prédateurs fréquentant les zones côtières où cette pêche est déployée.
D’informer les usagers sur la présence de requins dangereux.
De permettre aux autres espèces de prédateurs moins dangereuses de se réapproprier les eaux littorales.

Seules deux espèces ciblées sont prélevées : les requins bouledogue et tigre.

Le principe de la pêche de prévention « à la réunionnaise » repose à la fois sur des actions ciblées et précises sur les requins bouledogue et tigre responsables des attaques mortelles de requin à La Réunion.
Il agit ainsi sur les symptômes de la problématique en diminuant la fréquentation des requins bouledogue en particulier, mais aussi sur les causes de manière plus durable, en contribuant à restaurer les équilibres entre espèces dans les eaux côtières.
Les requins bouledogue et tigre prélevés sont systématiquement pris en charge par les scientifiques de l’Université de La Réunion pour dissection et étude.

COMMENT ? : GRÂCE À UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE MADE IN RÉUNION : LA PAVAC OU "SMART DRUMLINE"

Les engins de pêche utilisés dans les différents programmes internationaux de pêche préventive ont été adaptés à La Réunion, afin de récupérer les animaux encore vivants. Deux techniques sont utilisés dans le programme :

• LA PAVAC OU SMART DRUMLINE : PALANGRE VERTICALE AVEC ALERTE DE CAPTURE
Les PAVAC sont déployées le plus souvent de nuit, pendant une douzaine d’heures aux abords directs des zones côtières à enjeux afin d’y intercepter les requins dangereux.

Grâce à l’alerte de capture les pêcheurs en charge des opérations sont prévenus immédiatement. Ils peuvent intervenir aussitôt pour venir libérer les espèces non ciblées, dites accessoires.

• LA PHF : LA PALANGRE HORIZONTALE DE FOND
Elle est pratiquée sur les zones connues de concentration de requins bouledogue (Baie de Saint Paul, large Saint Gilles, Etang du Gol …) et sur les zones plus profondes au large des zones à enjeux afin de diminuer l’approche des requins bouledogue des côtes.

La durée de pêche à la PHF n’excède pas 2 heures afin d’augmenter la survie des captures accessoires.

OU SONT DEPLOYES LES ENGINS DE PECHE ?

7 navires de pêches se déploient sur tout le littoral ouest et sud-ouest, de Saint-Paul à Saint Pierre, et les disposent uniquement sur les zones sableuses.
• PAVAC : 18 zones de déploiement en moyenne
• PHF : 20 zones de déploiement en moyenne

QUAND ONT LIEU LES DEPLOIEMENTS ?

• En semaine 12h/24h sur Saint-Gilles, Trois-Bassins, Saint-Leu et l’Étang-Salé
• 24/24h et 7/7j sur Saint-Paul (Baie) et Saint-Pierre (Pic du diable)

Pour en savoir plus, téléchargez ci après la présentation complète du Programme Réunionnais de pêche de prévention