Le premier rapport trimestriel des observateurs indépendants du programme de pêche de prévention est disponible

publié le 20 juillet 2018

Comme prévu dans le cahier des charges du programme, un premier rapport d’étape trimestriel a été rédigé par les prestataires indépendants en charge des observations embarquées et à quai pour le contrôle externe des opérations de pêche de prévention.

Ce premier rapport met tout d’abord en évidence un taux de couverture d’observation global (33%), très élevé pour ce type de programme : 1 opération de pêche sur 3 a ainsi pu bénéficié de la présence d’un observateur embarqué ou au débarquement à quai, permettant de vérifier la conformité des pratiques de pêche (notamment la remise à l’eau des captures accessoires retrouvées vivantes) avec les attendus du programme.

Les prescriptions techniques du programme ont été respectées dans leur quasi intégralité par les équipes de pêcheurs, comme le montre la synthèse de la conformité des opérations observées (page 3 du rapport).

Quelques points d’attention et de non-respect des prescriptions ont été relevés lors des observations, et sont pris en compte par le CRA pour l’amélioration en continu des procédures mises en œuvre :

  • le réglage du système de positionnement GPS d’un navire, défaillant, a été depuis réalisé ;
  • le matériau des hameçons sur PAVAC (PAlangres Verticales avec Alerte de Capture) : le groupement de pêcheurs en charge des opérations n’a pas pour l’instant pu trouver d’hameçons en acier oxydable offrant des garanties de solidité et de résistance suffisantes pour les opérations de pêche spécifiques du programme, et s’est donc rabattu sur des hameçons constitués d’acier inoxydable ; le CRA a pris acte de cette difficulté d’approvisionnement tout en insistant sur la nécessité de trouver un compromis "solidité/oxydation" satisfaisant dans un proche avenir ; le CRA entreprend en parallèle des tests de suivi d’oxydation en eau de mer brassée sur le type même d’hameçons utilisés par les pêcheurs : les premiers résultats tendent à confirmer que tous les types d’hameçons sont altérés en quelques semaines lorsqu’ils restent sous l’eau en continu, et que même les hameçons dits inoxydables sont susceptibles de se dégrader relativement rapidement dans l’eau de mer ;
  • le temps de pêche et le délai d’intervention sur une PAVAC suite au déclenchement de l’alerte de capture pendant le passage de la forte tempête tropicale Fakir (0.25 % des opérations de PAVAC) : l’accélération brusque de cette tempête a surpris tout le monde, y compris les pêcheurs, qui n’ont pas pu sortir en mer au moment du déclenchement de l’alerte ;
  • la taille des appâts sur la fin du premier trimestre d’opérations : l’utilisation d’appâts de différentes espèces et de tailles variables a été permise dans un cadre dérogatoire en attendant la livraison à La Réunion des appâts calibrés mis à disposition par le CRA ; depuis début juillet 2018, ces appâts (bonites calibrées à 1 - 1,5 kg) sont désormais disponibles auprès des pêcheurs, ce qui empêche de fait les risques d’utilisation d’appâts sous-taille liés aux difficultés d’approvisionnement local.

Ce rapport est proposé dans sa version complète au public (lien de téléchargement ci-après).


Télécharger :